:: ♦ Premiers Pas ♦ :: Règlements & Co. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il était une fois...

avatar
Khyandii
Déconcertante Tora au Charme ravageur
♦ Messages : 866
♦ Âge : 19 ans.
♦ Localisation : Cachée ~
♦ Humeur : Rêveuse ...
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Juin - 23:15

HISTOIRE

« Raconte-moi une histoire ! »

« Mayu, il est tard, il faut te coucher, tu as école demain. »

« J'ai pas sommeil ! »

« Je ne veux pas le savoir, allez hop ! Au lit ! »

« Bon... Si tu me lis une histoire alors. »

Soupir. Mayu sait avoir le dernier mot. Son grand-frère fit un sourire résigné, et alla lui chercher un livre dans la grande bibliothèque du salon le temps que la petite demoiselle se prépare au coucher. Une fois le livre choisit, il retourna voir Mayu, qui était sous la couette, prête à avoir son histoire du soir.

« Bien, j'ai choisis de te raconter l'histoire des Hybrides. »

Dans un temps lointain, les humains vivaient prospères aux côtés de créatures divines à leur yeux : les Yokais. Ces derniers vivaient dans une forêt épaisse, immense et sacrée, que seuls eux pouvaient fouler.  Leur apparences animales étaient trompeuses, ils étaient doté d'une grande intelligence, et les humains les voyaient comme des divinités car ils pouvaient non seulement avoir une forme animale mais également une forme humaine. Pour la plupart, on les reconnaissaient par des « restes » de leur nature animale, quand ils se montraient sous forme humaine. Les Yokais, cachés dans leur forêt la plupart du temps, pouvaient parfois apparaître aux yeux des humains. Certains même, tissait des liens avec quelques humains, qui leur offrait des offrandes affriolantes de nourriture en guise de reconnaissance. Les humains cohabitaient avec les Yokais, dans le plus grand respect.

Parmi les Yokais, deux d'entre eux étaient vu par les humains comme les plus importants, divins, majestueux et mystérieux : Shiranui et Tamamo-no-Mae. On disait d'eux que leur pouvoirs étaient sans égal par rapport aux autres Yokais, qu'ils étaient les plus forts et qu'ils étaient sur Terre depuis des siècles. Shiranui était une Ookami blanche, on la reconnaissait par ses marques rouges sur son pelage. On disait de cette louve, qu'elle était la réincarnation de la Déesse Amaterasu, déesse de la lumière et qu'elle était capable de produire des flammes ardentes. Tamamo-no-Mae, quant à elle, était une Kitsune. Longtemps, son existence auprès de Shiranui ne fut qu'hypothétique, car Tamamo-no-Mae était adepte de la métamorphose et rare étaient les fois où on pouvait la voir. Mais un événement vînt bouleverser la cohabitation des Yokais hybrides et des humains, faisant sortir Tamamo-no-Mae de sa cachette.

L'Empereur, Toba no In, avide de pouvoir, se mit en quête de pourchasser Shiranui pour se procurer les pouvoirs de la Déesse Amaterasu, car rappelons-le, la louve en serait sa réincarnation. Beaucoup furent contre, craignant la colère des divinités habitant dans la forêt sacrée, mais l'Empereur y entraîna son armée. Ils pénétrèrent dans la forêt touffue. La forêt était d'une incroyable pureté,  jamais souillée par l'Homme. Il y avait un silence troublant sur les lieux, comme si aucune forme de vie n'y habitait. L'Empereur continua plusieurs jours à fouiller la forêt et au bout du quatrième jour, il tomba nez à nez avec Shiranui, le regard persan et des flammes dansant sur son dos. L'Empereur attaqua non sans ménagement la louve, mais celle-ci riposta et lui infligea une terrible brûlure sur l'épaule gauche, ses flammes ayant fait fondre son armure. Voyant leur Empereur en mauvaise posture, plusieurs samouraï attaquèrent la bête et après s'être défendue tant bien que mal, Shiranui mourut transpercée de part en part. Toba no In tâta la bête, attendit, mais rien ne se passa. Aucun pouvoir ne lui fut transmit. Rien.

L'assassinat de Shiranui provoqua la colère des yokais, et une bataille éclata à même la forêt. Les Yokais n'ayant pas de sabres et n'étant pas habitués à l'art du combat furent presque tous liquidés. L'Empereur revînt sans pouvoir divins, mais avec le titre de légende pour avoir vaincu la divine Shiranui et avoir rapporté les hybrides survivants en guise d'esclaves à la noblesse impériale.

Quelques mois plus tard, L'Empereur Toba no In prit pour épouse une femme. On disait qu’elle était la femme la plus belle et la plus intelligente du Japon. Mystérieusement, son corps sentait toujours bon et ses vêtements ne se fripaient ou ne se salissaient jamais. Elle était non seulement belle, mais aussi infiniment savante en toutes choses. Bien qu'elle semblât n’avoir que vingt ans, il n'y avais rien à quoi elle ne susse trouver réponse, qu'il s'agisse de musique, de religion ou d'astronomie. À cause de sa beauté et de son intelligence, tous, à la cour impériale, l'adoraient et Toba no In en fut éperdument épris. Elle était sa favorite. L'Empereur était fasciné par sa beauté et par sa peau si blanche qu'on avait l'impression qu'elle pouvait luire dans la nuit, comme le radieux soleil de l'aurore.
Après le mariage, L'Empereur tomba gravement et inexplicablement malade. Il consulta plusieurs prêtres, mais aucun ne put faire quoique ce soit. Toba no In mourut sous un mal inconnu et étrange. On finit par croire à un démon ou à l'esprit de Shiranui venu se venger, et pour en être certain on consulta un exorciste. Ce dernier découvrit que le mal provenait de l'épouse, qui n'était autre que Tamamo-no-Mae, la renarde à neufs queues.




« Quoi ?! Mais, en étant humain elle a normalement des oreilles de renards non ? Ils sont bigleux les prêtres ? »

« Ne m’interrompt pas maintenant Mayu, c'est presque finit ! Et non, les kitsune sont extrêmement douées pour la métamorphose, ça devait être la meilleure de sa race. »

« Comme Shiranui pour les Ookami ? »

« Ouais, voilà. Bon maintenant tais-toi. »

Après avoir pu venger la mort de ses compagnons et après avoir été démasquée, Tamamo-no-Mae s'enfuit dans la forêt sacrée. Elle fut traquée par les fidèles du défunt empereur et fut tuée au pied d'un arbre centenaire au cœur de la forêt. Depuis, on dit qu'elle hante cet arbre et que mourrait  quiconque s'en approcherait.

FIN


« Voilà. »

« Donc, c'est à cause de Toba no In que les hybrides sont esclaves des humains ? »

« Si on en croit cette histoire, mais c'était il y a des siècles... C'est surtout un mythe, on a jamais vraiment sû d'où venait les hybrides. »

« Comme nous, on parle de Dieux qui auraient créer l'univers et les Hommes, mais on en sait rien. Hein ? »

« Exact. Bon maintenant au lit ! Dors bien petite sœur. »

« Je pourrai avoir un hybride super fort plus tard ? »

« Oui, oui, quand tu seras plus grande. DORS maintenant. »


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyuu No Kami :: ♦ Premiers Pas ♦ :: Règlements & Co.-
Sauter vers: